Profitez de votre séjour à Ar Solea pour visiter l’île d’Yeu et ses incontournables

L’île d’Yeu regorge de richesses en tous genres, tant patrimoniales et culturelles que gastronomiques. Découvrez tous les points d’intérêt et les incontournables de l’île.

Une petite île pour une grande variété de paysages

L’île d’Yeu est une petite île d’environ 38 km², soit 9,5 km de largeur pour 4 km de hauteur, qu’il est facile de visiter sur une semaine (réservez votre maison de location saisonnière au coeur de l’île d’yeu). Les extrémités Nord/Sud et Est/Ouest sont facilement atteignables que l’on soit à vélo ou en voiture (et à pieds pour les plus courageux). Il est donc tout à fait faisable de visiter l’île d’Yeu et tous ses recoins, et de découvrir l’ensemble des incontournables et des points d’intérêt de l’île.

Visiter l’île d’Yeu : découvrir les incontournables par zone géographique

L’île d’Yeu se divise en deux en fonction de ses paysages, sa faune et sa flore, ainsi que la densité de sa population :

  • la côte dite « orientale » (celle située côté continent, à l’Est) : ce versant de l’île offre des décors sablonneux et champêtres, à l’image de la côte vendéenne sur le continent.
  • la côte « occidentale » ou « sauvage« (face à l’océan atlantique, à l’Ouest) : ce côté de l’île d’Yeu est beaucoup plus sauvage et rocheux, avec de nombreuses falaises. Ces décors nous rappellent forcément la Bretagne, l’irlande ou encore l’Écosse.

La côte orientale de l’île d’Yeu (partie Est de l’île)

  • L’église Saint-Sauveur (Centre-Est de l’île)

Tout en granit gris, cette église romane est située à deux pas de la location saisonnière Ar Solea, et domine le village de Saint-Sauveur. Visite libre et gratuite.

  • Le Phare des corbeaux La pointe des Corbeaux (Sud-Est de l’île)

Tout comme la Pointe du But, la Pointe des Corbeaux offre un point de vue idéale pour observer la mer agitée. Le Phare des Corbeaux a été mis en service pour la première fois en 1868, mais fut détruit par l’occupant pendant la seconde guerre mondiale. Visite libre et gratuite.

La côte sauvage de l’île d’Yeu (partie Ouest de l’île)

  • Le dolmen des Petits Fradets (côte Nord-Ouest)

Petit dolmen de quelques mètres d’envergure situé juste à côté de la plage de la Gournaise. Visite libre et gratuite.

  • Le dolmen de la Planche à Puare (côte Nord-Ouest)

Plus imposant que celui des Petits Fradets, le dolmen de la Planche à Puare est un monument classé. Visite libre et gratuite.

  • Le Grand Phare (ou Phare de la Petite Foule au Nord-Ouest de l’île)

Érigé une première fois en 1830, le Phare de la Petite Foule fut détruit le 25 août 1944 puis remplacé temporairement par une tour métallique, avant d’être rebâti et définitivement érigé en 1953. Il fait partie des monuments historiques de France.

  • La pointe du But (extrême Nord-Ouest)

La Pointe du But fait partie de l’une des deux extrémités de l’île avec la Pointe des Corbeaux. Ce lieu impressionnant offre une vue imprenable sur la mer agitée et les rouleaux qui viennent s’éclater contre les récifs par temps agité. Un endroit à la fois sauvage et dépaysant mais aussi dangereux pour les bateaux qui s’y aventurent en raison des nombreux rochers transperçant la mer. Visite libre et gratuite.

Le Nord de l’île

  • L’église de Port Joinville
  • La Chapelle Notre-Dame de la Paix (ou Chapelle Saint-Hilaire)

Cette sublime chapelle typique de l’île en blanc et bleu est un des joyaux de l’île. Située plus au Nord de l’île, elle fut construite en 1944 par les habitants de l’île d’Yeu. Visite libre et gratuite.

  • Le Phare de la Jetée (Nord-Ouest)

Le Phare de la Jetée est située au niveau du brise-lame sur la jetée. Il a été édifié en 1878, en suivant les plans de l’ingénieur Dingler. Visite libre et gratuite.

  • Le Phare des Mariés

Le Phare des Mariés est un phare élégant peint en blanc avec sa tourelle carrée en vert. On ne peut entrer dans le phare (réservé à l’association du Club des Plaisanciers) mais celui-ci est ouvert chaque année à la visite à l’occasion des Journées du Patrimoine. Visite libre et gratuite lors des Journées du Patrimoine.

  • La citadelle (ou fort de Pierre Levée)

Ce haut lieu de l’histoire française est aussi un incontournable de l’île. Cette citadelle située près de Port Joinville a eu différentes utilités au cour du temps : d’avoir prison d’Etat, avant d’être réhabilitée en caserne, puis en lieu de détention célèbre pour avoir enfermé le Maréchal Pétain de novembre 1945 à juin 1951. Visite libre et gratuite.

  • Le Musée de la Pêche et du Sauvetage en Mer

Ce musée est un véritable culte voué au monde de la pêche, activité historique pratiquée depuis des dizaines d’année sur l’île. Visite payante (4,50€ par adulte, 3€ pour les enfants entre 5 et 15 ans, gratuit pour les enfants de moins de 5 ans.) La visite du musée est guidée par un ancien marin pêcheur pour une véritable immersion avec des histoires réelles. Visite libre et gratuite.

Le sud de l’île

  • Le Vieux-Château

Le Vieux-Château situé au Sud de l’île est familièrement surnommé « L’île Noire » en raison sa forte ressemblance avec le château imaginé dans l’oeuvre de Hergé du même nom. Ce magnifique château entouré par la mer est un incontournable de l’île et un véritable témoin de l’histoire de l’île construit à l’aube de la Guerre de Cent Ans.  Classé monument historique. Visite libre et gratuite.

  • La Pierre de la roche au Fras

Il s’agit là d’une pierre contenant en son centre un trou creusé, témoignage d’une activité humaine ancienne sur l’île. Sa signification est encore inconnue à ce jour. Visite libre et gratuite.

  • La chapelle de la Meule – Le Port de la Meule

La Chapelle de la Meule est sans nul doute l’édifice religieux le plus ancien de l’île. Édifiée au XIème siècle, cette chapelle a été bâtie par les anciens qui craignaient pour leur âme à l’approche de l' »An Mil », annonciateur de la fin du monde. Visite libre et gratuite.